Durée:
5 jours et 5 nuits
Format:
Séjour semaine
Groupe:
5 - 8 personnes
Localisation:
Niveau technique
2/5

L’Oiseau blanc

695,00 750,00 

C’est l’hiver.

La neige et le froid rendent l’accès à la nourriture beaucoup plus difficile alors que les besoins en énergie sont accrus. Comment relever le défi ?

Alors que nombre d’oiseaux sont migrateurs, bravant les obstacles qui se dressent devant eux pour rejoindre des contrées plus clémentes, d’autres se sont adaptés, par le jeu de la sélection naturelle, pour affronter ce rude climat montagnard hivernal.

Comment survivent-ils à l’épaisse couche de neige et aux nuits glaciales ?

Sentona vous invite à aller à leur rencontre, les découvrir, les appréhender. La raquette à neige s’impose alors tout naturellement pour partager leur intimité.

  • 12 mars 2023
Total: 695
Catégorie : Étiquettes : ,
Réduction:

Services compris

Votre hébergement en pension complète (pique-nique le midi) Votre encadrement par un accompagnateur en montagne

Programme

Jour 0 : Accueil et présentation du séjour

Jour 1 : Passereaux forestiers

Jour 2 : Passereaux hivernants

Jour 3 : Reliques arctiques

Jour 4 : Le chant des rapaces

Jour 5 : Dans la douceur du versant sud

Tarif spécial

Inscription

"Les inscriptions se font en ligne sur le formulaire de pré-inscription. Vous recevrez en retour un courriel reprenant les détails de votre inscription, date du séjour ainsi que les conditions générales de vente."

Déroulement du séjour

Dimanche : Accueil et présentation du séjour autour d’un apéritif à 18h30 à l’auberge.

Lundi : Passereaux forestiers

Pendant toute la « mauvaise saison », les passereaux forestiers se regroupent et, de façon collégiale, s’activent à la recherche de quelques vermisseaux et graines éparses. Chacun à sa manière, ils tirent profit des multiples ressources qu’offrent, encore en hiver, les forêts de conifères. Les mésanges sont à l’honneur, noires, boréales, huppées, à longue queue et se joignent à elles les grimpereaux, qu’ils soient des bois ou des jardins, les sittelles, les pics (surtout l’épeiche), les Pinsons des arbres, les roitelets (principalement le huppé), troglodyte, rouge-gorge, parfois le Bouvreuil pivoine. Tandis que les Becs-croisés et les Tarins des aulnes font des bandes à part mais restent tout aussi actifs.

Cette façon de se regrouper l’hiver leur permet également d’être plus vigilant à la prédation.

À la marge, dans les peuplements où le Pin cembro est plus abondant, c’est le Casse-noix moucheté que l’on pourra observer.

Dénivelés : +/- 300 m.

Nuit à l’auberge.

Mardi : Passereaux hivernants

Même en montagne, alors que le sol est totalement recouvert de neige et que les nuits voient des températures très négatives, les Alpes françaises reçoivent quelques oiseaux hivernants en provenance de latitudes plus élevées. C’est qu’ici, la durée du jour est sensiblement plus grande et la recherche de nourriture est prolongée.

C’est dans les feuillus aux branches décharnées que pourront être observées les Grives litornes particulièrement abondantes lorsque les sorbiers croulent sous le poids de leur nombreuses baies. Les Grives draines s’en gavent également comme le Merle noir. Les Tarins des aulnes et les Gros-becs inspectent avec méticulosité l’extrémité des branches sommitales se nourrissant des bourgeons gonflés par une toute nouvelle montée de sève et des premiers insectes qui se hasardent aux rayons d’un soleil de plus en plus chaud. À leurs côtés, les pinsons du nord peuvent former des groupes importants.

Petit à petit nous laissons les arbres aux basses altitudes et arrivons à l’étage supérieur.

Dénivelés : + 520 m.

Nuit au refuge.

Mercredi : Reliques arctiques

Nous voilà bien au-dessus de la forêt, tout est blanc, ne dépasse du manteau neigeux que le minéral avec abondance. Ça et là, sur une croupe, une crête, au coin d’un rocher couvert de lichens, une touffe maigre et sèche d’une graminée émerge. Cela suffit au Lagopède alpin et au Lièvre variable de subsister. Dans leur blanche livrée, ils sont très difficile à repérer et donc peu sensible à la prédation. C’est un défi que de les apercevoir mais qui ne tente rien n’a rien ! Dans tout les cas, c’est une rencontre avec leur univers que nous découvrirons avec le plaisir de la pratique de la raquette à neige. Retour en vallée.

Dénivelés : +/- 450 m.

Nuit à l’auberge.

Jeudi : Le chant des rapaces

En ce mois de Mars, c’est le grand retour des amours des rapaces diurnes comme nocturnes. Habituellement discrets et même quasiment introuvables, c’est en cette période qu’ils vont être démonstratifs et particulièrement visibles. Parades aériennes, sifflement aigus, doux chants dans nuits froides mais sous ciel étoilé, nous ne serons pas couchés de bonne heure !

Faucon pélerin, Autour des palombes, Épervier d’Europe, Aigle royal nous feront quelques démonstrations aériennes alors qu’au plus profond de la forêt boréale, nous entendrons la Chouette de Tengmalm et la chevêchette pousser leur refrain sans oublier la Chouette hulotte et son hululement si caractéristique.

Dénivelés : +/- 300 m.

Nuit à l’auberge.

Vendredi : Dans la douceur des versants sud

Enfin, terminons ce stage ornitho/raquette sur les pentes et escarpements rocheux des milieux moins enneigés. Ici quelques chamois se sont réfugiés, les Perdrix bartavelles ne sont pas très loin et les premiers Bruants jaunes peuvent déjà être de retour. Le Merle à plastron est lui aussi en migration et s’attardera dans les genévriers pour se repaitre de ses baies. La vallée de Névache est également régulièrement survolée par le rarissime Gypaète barbu, tâchons d’être vigilants.

Dénivelés : +/- 250 m.

Fin du séjour et dispersion vers 17h30.

Séparation : à la gare SNCF de Briançon en fin de journée du vendredi

Le programme est donné à titre indicatif. Toujours attentif à son environnement et au confort du groupe, pour des raisons de sécurité ou dans l’intérêt général, votre guide reste le seul juge des conditions de progression et se réserve le droit de modifier le programme à tout moment.

Fiche technique

Téléchargez la fiche technique(PDF)

Niveau de difficulté

• La dénivelée positive journalière n’excède pas 600 m.,
• Il n’y a aucune difficulté technique,
• Le temps de marche effectif journalier n’excède pas 06h00.

Quelle que soit votre condition physique, se préparer à votre séjour est un gain de confort pour tous.

Nombre de participants

• Sentona limite ses groupes à 8 personnes. Les milieux naturels montagnards sont des milieux sensibles qu’il convient de respecter. Un petit groupe est moins impactant et profite davantage de l’attention du guide.
• Pour les groupes constitués, des séjours sur mesure vous sont proposés. N’hésitez pas à contacter Sentona.
• Sentona assure le départ de votre séjour à partir de 5 inscrits.

Encadrement

Vous êtes encadrés par un guide titulaire du Brevet d’État d’Alpinisme d’Accompagnateur en Moyenne Montagne et diplômé en sciences naturelles. Il est équipé d’une radio VHF en relation avec le secours en montagne et d’une pharmacie « premiers secours ».

Equipement individuel

Vêtements :
• Couvre-chef (chapeau et bonnet), lunettes de soleil, crème solaire, stick à lèvre
• Sous-vêtements techniques, polaire, veste coupe-vent et chaude type gore-tex
• Deux paires de gants typre gore-tex
• Pantalon de randonnée montagne déperlant. Pas de combinaison de ski !
• Guêtres
• Chaussures à tige haute chaude et imperméable. Après-ski interdit !

Astuce : Glissez votre linge dans un sac poubelle plastique, il restera au sec si le sac à dos est mouillé.

Il vaut mieux plusieurs couches qui s’adaptent plus facilement aux situations météorologiques changeantes (chaud/froid et sec/humide) plutôt que des vêtements chauds lourds et encombrants.

Matériel de randonnée

• Sac à dos typé montagne d’environ 35 litres
• Gourde solide avec contenance minimum de 1,5 litre
• Couteau de poche et boîte de pique-nique avec couverts
• Pharmacie personnelle (bobologie)
• Drap-sac (en cas de nuit en refuge)
Pour votre confort, votre sac à dos ne devra pas excéder 8 kg

Hébergement et repas

• Sentona vous choisit un hôtel/gîte/refuge confortable. Les chambres sont collectives. Des chambres individuelles (« single ») sont parfois possibles avec supplément, hors vacances scolaires et dans les limites des capacités d’accueil de la structure.
• Les petits-déjeuners ainsi que les dîners se font à l’hébergement, les repas du midi sont des pique-niques confectionnés par l’hébergeur.

Non compris

• Vos dépenses personnelles (boissons, vivres de courses, souvenirs, …)
• Vos frais d’assurances annulation, rapatriement et personnelle OBLIGATOIRES (si vous n'êtes pas couvert, Sentona propose une assurance pour 4,2 % du prix du séjour).
• Le supplément en chambre individuelle (si disponible et selon hébergement)

Formalités

• Tout participant à un séjour SENTONA doit être titulaire d’une responsabilité civile individuelle. Il est impératif que vous soyez couvert (frais de secours et de rapatriement) en cas d’incident ou d’accident survenant au cours de ce séjour. Il vous appartient de bien vérifier les garanties proposées par votre assureur.
• Vous devez être en possession, tout au long de votre séjour, de documents d’identité (carte d’identité ou passeport en cour de validité), de votre carte vitale et de vos documents d’assurance personnel ou bien ceux fournis par Sentona lors de votre inscription (si vous avez souscrit aux assurances proposées par Sentona).

Panier